Hôpital de La Grave à Toulouse : les travaux ont commencé

Hôpital de La Grave à Toulouse : le site entame sa métamorphose

Toulouse - Urbanisme & architecture - Pierre Ferreiro le 18/01/2023

Les travaux de réaménagement des abords de l’hôpital de La Grave à Toulouse, annoncés au mois de septembre dernier, ont commencé en ce début du mois de janvier 2023. Concernant principalement la modification de la voirie sur la rue du Pont Saint-Pierre, ils ont notamment pour but de réduire l’emprise de la voiture et d’augmenter la place allouée aux piétons et aux cyclistes.

Ces travaux s’inscrivent dans une dynamique de travaux de piétonnisation enclenchée par la Métropole depuis quelques années. Ils tendent à valoriser le monument que constitue l’hôpital de la Grave, et en faire un véritable lieu de promenade où les toulousains aimeront à se retrouver. Ce qui devrait, sans aucun doute, avoir un effet positif sur l’immobilier neuf à Toulouse et dans le quartier Saint-Cyprien.

Hôpital de La Grave à Toulouse : réduire l’emprise de la voiture

Les travaux entamés aux abords du site de l’hôpital de La Grave à Toulouse concernent principalement la voirie de la rue du Pont Saint-Pierre. Présentation des changements à venir.

Hôpital de La Grave Toulouse – Vue aérienne de Saint-Pierre, la Daurade et la Garonne
©Colibri Vision - Shutterstock

Suppression de places de stationnement et plantation d’arbres

Une partie des travaux de revalorisation de l’hôpital de la Grave à Toulouse a été entamée début janvier. Il s’agit principalement de travaux de voirie, sur l’un des principaux axes liant la rive droite à la rive gauche de Toulouse : la rue du Pont Saint-Pierre. Ici, le but affiché est le même que celui de plusieurs autres chantiers annoncés dans la Ville rose : réduire la place de la voiture au profit de celle des piétons et des cyclistes.

Pour ce faire, des places de stationnement seront supprimées dans la rue du Pont Saint-Pierre. En lieu et place, plusieurs arbres seront plantés sur l’axe, qui bénéficiera notamment de trottoirs élargis. Cette première partie des travaux concernant la valorisation des abords du site de la Grave et l’embellissement du quartier Saint-Cyprien devrait s’achever dans le courant du mois de mars 2023.

Un sens unique pour les voitures et une nouvelle piste cyclable

C’est un des changements les plus importants de ce réaménagement : le passage de la rue du Pont Saint-Pierre à un sens unique. Les automobilistes ne pourront donc plus emprunter cette rue que dans le sens partant de Saint-Cyprien en direction de la place Saint-Pierre. Il y a fort à parier que ce changement devrait bousculer les habitudes de nombreux automobilistes toulousains.

L'espace gagné par la suppression d’une des voies automobiles servira à la création d’une grande piste cyclable à double sens, qui sera étalée sur tout l’axe. Celle-ci sera également séparée de la voie automobile par une petite margelle pour davantage de sécurité. Cette piste cyclable viendra ainsi compléter le grand Réseau Express Vélo de la Métropole de Toulouse, actuellement en pleine expansion.

Vers une possible piétonnisation du Pont Saint-Pierre

Une expérimentation menée au cours de l’été 2022 pourrait bien se voir pérennisée sur le long terme. Durant la période estivale, le Pont Saint-Pierre avait été complètement interdit à la circulation automobile. Seuls les piétons et les cyclistes y étaient autorisés. En plus des deux trottoirs de chaque côté de la chaussée, une grande déambulation piétonne parcourue de bancs et une piste cyclable à double sens avaient été aménagées.

Cette expérimentation avait rencontré un franc succès, tant et si bien qu’elle pourrait être mise en place de façon permanente. Un sens unique de circulation a même été décidé suite à la piétonnisation du point. Après une année d’expérimentation de ce sens unique, les riverains du quartier Saint-Cyprien, pourront décider d’interdire ou non la circulation des voitures sur le pont. La décision finale devrait être connue en 2024.

 

Réaménagement du site de l’hôpital de La Grave à Toulouse : un phénomène de piétonnisation du centre-ville

Les aménagements autour de l’ancien CHU de Toulouse s’inscrivent dans une dynamique globale de piétonnisation du centre-ville. Présentation de quelques travaux en cours cette année.

Hôpital de La Grave Toulouse – Les bords de Garonne le soir
©Semmick Photo — Shutterstock

Moins de voitures aux environs de la rue de Metz

Un autre grand axe en direction de la Garonne connaîtra également des aménagements similaires dans les mois à venir : celui de la rue de Metz. En effet, sur cette rue traversante, desservie par pas moins de deux stations de métro et jouant le rôle de véritable limite Nord-Sud de l’hyper-centre, une partie de la circulation automobile sera interdite. Les travaux doivent commencer au deuxième semestre de l’année 2023.

Là encore, l’idée est de rendre l’espace public aux piétons et aux cyclistes. À cette fin, des pistes cyclables seront aménagées, des arbres seront plantés, et la portion située entre le boulevard Carnot et la rue Alsace-Lorraine sera interdite aux automobilistes. Les bus ont déjà arrêté d’emprunter ce tronçon. En parallèle, l’accès aux rues Croix-Baragnon et Boulbonne, du côté des Carmes, sera également restreint.

La Grande rue Saint-Michel à sens unique

Un autre grand axe du centre de Toulouse, lui aussi marqué par la présence d’un bâtiment patrimonial, connaîtra le même devenir : la grande rue Saint-Michel. Cet axe, desservi par trois stations de métro de la ligne B et traversant le Sud du centre-ville en direction du périphérique, est une des principales portes d’entrée de la Ville rose pour les automobilistes.

Cette grande rue est aussi un véritable lieu de vie dans le quartier, animée par de nombreux commerces et établissements culturels et accueillant l’ancienne prison Saint-Michel. La rue passera ainsi à sens unique, et bénéficiera de trottoirs élargis, de la plantation de nouveaux arbres, de nouveau mobilier urbain, d’arceaux vélo et de toutes nouvelles pistes cyclables.

Le projet du Grand Parc Canal

Annoncé lors de la traditionnelle cérémonie de vœux de début d’année, le projet du Grand parc Canal est le nouveau fer de lance de la Métropole de Toulouse. Concomitant aux travaux liés à la troisième ligne de métro et à la mise en place progressive de la ZFE à Toulouse, il a pour objectif de réduire de 70% l’emprise de la voiture sur le Canal du Midi. Car ce cours d’eau est, là encore, un des principaux axes empruntés par les automobilistes.

Des efforts vont également être réalisés afin de valoriser cet ouvrage d’art, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une longue coulée verte sera ainsi réalisée, avec des voies dédiées aux piétons aux cyclistes, en remplacement des voies mixtes qui le longent actuellement. Certains endroits proches du canal connaîtront également des travaux d’aménagement, comme le parvis Brienne, à proximité de Saint-Pierre.

 

D’autres aménagements prévus sur le site de La Grave

Le réaménagement de la voirie ne constitue que la première étape dans le chantier de revalorisation du site de La Grave. Découvrez les nouveautés à venir.

Hôpital de La Grave Toulouse – Vue du dôme de La Grave depuis le jardin Raymond VI
©Pistolero — Wikimédia Commons (CC BY-SA 3.0)

Un écrin de verdure pour l’ancien hôpital de La Grave

L’ancien hôpital de La Grave à Toulouse sera prochainement embelli par un bel et grand espace vert, qui vise à populariser le bâtiment patrimonial auprès des promeneurs. Celui-ci sera en réalité un agrandissement du jardin voisin Raymond VI, où est niché le musée des Abattoirs de Toulouse. Le jardin Raymond VI et l’hôpital de La Grave seront ainsi connectés grâce à une liaison verte.

Afin de pouvoir agrandir cet espace vert, la municipalité de Toulouse a procédé à la destruction d’un des bâtiments de l’ancien hôpital, le pavillon Nanta. Cette liaison verte permettra également aux personnes à mobilité réduite de pouvoir se rendre sur le site de La Grave, qui n’était jusque-là accessible qu’en empruntant des escaliers. En parallèle, une accessibilité directe va également être créée entre le pont Saint-Pierre et l’ancien hôpital.

Bientôt une Cité des Arts toulousaine ?

Il s’agit de la partie la plus importante du projet de revalorisation de l’hôpital de la Grave de Toulouse : le devenir du bâtiment en lui-même. La piste privilégiée par la mairie est de transformer l’enceinte de l’ancien CHU en Cité des Arts : un lieu culturel dédié aux arts plastiques, au rayonnement national et international. Le 104, établissement parisien atypique niché dans deux grandes halles ayant anciennement servi aux pompes funèbres, participe à cette réflexion.

Ce lieu hybride regroupe salles d’exposition, de spectacles et espaces de création. Une cité des Arts bâtie dans l’hôpital de La Grave devrait ainsi adopter un visage similaire. En revanche, il n’est pas possible d’affirmer que le projet arrivera bien à terme : tout dépendra des résultats du Plan de Prévention des Risques d’Inondations. En effet, le bâtiment est inondable, de par sa situation à proximité de la Garonne.

Lire "Hôpital de La Grave à Toulouse : le site entame sa métamorphose" sur toulouseimmo9.com