Les grands chantiers de Toulouse en 2023

2023 : une nouvelle année marquée par de grands chantiers à Toulouse

Toulouse - Urbanisme & architecture - Pierre Ferreiro le 09/01/2023

Qui dit nouvelle année dit nouveaux chantiers, et les projets d’envergure ne vont pas manquer à Toulouse en 2023. Si tous les yeux sont rivés sur le chantier de la troisième ligne de métro, officiellement lancé en décembre 2022, d’autres méritent tout autant d’attention, et s’alignent même dans sa lancée. Car en effet, en 2023, le mot d’ordre sera celui de la piétonnisation et de la valorisation.

La nature commencera notamment à reprendre ses droits sur l’Île du Ramier avec le projet du Grand Parc Garonne. Les environs de la gare Matabiau continueront leur transformation dans le cadre du projet NéÔMatabiau. De grands axes seront réaménagés au profit des piétons, des monuments seront réhabilités et de nouveaux quartiers vont émerger afin d’élargir l’offre de programmes immobiliers neufs à Toulouse. Tour d’horizon.

L’intérieur de la station de métro Capitole
©Spech - Shutterstock

Le chantier de la troisième ligne du métro va faire ses premières grandes avancées

C’est certainement le projet urbain le plus anticipé par les Toulousains : celui de la troisième ligne de métro. La mise en chantier a été légèrement retardée par la crise du Covid ainsi que par la crise de l’énergie et la pénurie de matériaux découlant de la guerre en Ukraine, mais elle vient enfin de débuter. En effet, le chantier a été officiellement lancé le 15 décembre 2022, avec la construction d’un puis d’aération le long du canal Latéral à la Garonne*.

Ainsi, dans le courant de l’année 2023, ce ne sont pas moins de 40 chantiers différents qui vont avoir lieu dans diverses zones de l’agglomération pour dessiner la “ligne C” du métro de Toulouse. Ce sera à la fin de l’année que la Ville rose connaîtra les transformations les plus drastiques, avec la creusée des travées du métro par les tunneliers. Ce n’est cependant que le début des chantiers, la mise en service de la ligne C étant attendue pour fin 2028.

Le déplacement du Monument aux Morts à François Verdier

C’est une des opérations les plus rocambolesques du chantier de la troisième ligne de Métro. Pour permettre de creuser le tunnel de la ligne C, le Monument aux Morts de François Verdier devra être déplacé, purement et simplement*. Si le service ingénierie de Tisséo hésitait entre trois scénarios, à savoir le démontage pièce par pièce, le confortement et le déplacement, c’est cette dernière option qui a finalement été retenue.

Les travaux visant à préparer le déplacement commenceront début 2023, mais cet acte assez spectaculaire ne devrait avoir lieu qu’en juillet. Pour l’occasion, un exosquelette mécanique sera érigé autour du monument pour permettre de soulever les colonnes et la partie supérieure, tandis que les marches seront démontées. Le monument de plus de 1000 tonnes sera déplacé sur une dalle de béton à 35 mètres de là, pour retrouver son emplacement en 2027.

la rue de Metz avant travaux
© FredP - Shutterstock

Vers la piétonnisation de la rue de Metz et de son secteur

Depuis plusieurs années, de nombreuses actions sont menées à Toulouse afin d’y réduire l’emprise de la voiture et de rendre l’espace public aux cyclistes et aux piétons. C’est dans cette lignée que s’inscrira le réaménagement de la rue de Metz, sur la portion entre le boulevard Carnot et la rue Alsace-Lorraine. Les bus ont déjà arrêté d’y circuler, mais ce n’est qu’à partir du 16 janvier que la circulation y sera ralentie. À cette même date, les rues Croix-Baragnon et Boulbonne seront complètement interdites à la circulation automobile.

Les travaux de réaménagement des rues de Metz, Croix-Baragnon et Boulbonne commenceront au second semestre de 2023. Sur la rue de Metz, ils incluront l’aménagement de pistes cyclables, la plantation d’arbres et la création d’un nouveau parvis pour le Musée des Augustins. Les rues Croix-Baragnon et Boulbonne seront, elles, complètement pavées, et une borne sera installée à l’entrée de la rue Boulbonne pour filtrer les voitures. Là aussi, des arbres seront plantés, et des arceaux vélos seront installés. La fin des travaux est prévue pour 2025.

 

Ouverture des passerelles piétonnes vers l’Île du Ramier

Deux grands projets vont changer les environs des principaux cours d’eau de la Ville rose : “Grand parc Canal” et “Grand parc Garonne”. Le projet Grand parc Canal a notamment pour vocation de réduire de 50% l’emprise de la voiture le long du Canal du Midi et inclura le réaménagement des bords du Canal du Midi et du Canal de Brienne. Un nouveau parvis Brienne sera également érigé derrière l'écluse Saint-Pierre, pour une ouverture prévue en 2025.

Si le “Grand parc Canal” est encore à la phase des concertations, le “Grand parc Garonne”, qui tend à faire de l’Île du Ramier le “Central Park” de Toulouse, devrait connaître des avancées importantes en 2023. De nombreuses plantations seront effectuées au cours de l’année et les deux passerelles permettant aux piétons et aux cyclistes de rejoindre l’Île devraient être achevées d’ici la fin de l’année*. Leur inauguration est prévue en novembre.

Les environs de la gare Matabiau vus du ciel
©Altitude Drone - Shutterstock

Des avancées pour le projet Grand Matabiau Quai d’Oc’

Le réaménagement de la gare Matabiau, dans le cadre du projet NéÔMatabiau, devrait être achevé au cours de l’année 2023, pour une ouverture prévue en septembre. Elle devrait se voir complètement transformée, notamment grâce à une rénovation complète des deux halls et la création de nouveaux espaces de vente et d’une galerie centrale*. De grands efforts seront également réalisés afin de favoriser l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

Ce réaménagement s’inscrit dans le projet plus large du “Grand Matabiau Quai d’Oc”, qui tend créer un véritable quartier d’affaire autour de la gare, comme dans le cadre du projet Bordeaux Euratlantique. Avant que ce nouveau quartier ne prenne forme, les démolitions entamées en fin d’année sur l’avenue de Lyon vont se poursuivre entre janvier et juin 2023. Les premières constructions devraient débuter en 2024.

Rénovation de la Basilique Saint-Sernin

L’un des joyaux architecturaux les plus emblématiques de Toulouse va garder le cocon protecteur qu’il a enfilé depuis la fin de l’été pendant tout le début d’année 2023, jusqu’en juillet. La Basilique Saint-Sernin continue en effet de faire l’objet d’importants travaux de rénovation de ses façades et de ses toitures extérieures, qui font suite au réaménagement de la place où elle s’insère, achevé en 2019.

La plupart des éléments seront restaurés et rénovés à l’identique. Une verrière contemporaine sera néanmoins installée sur la rose Occidentale de la Basilique, après avoir été sélectionnée par la municipalité grâce à un concours*. Pour rappel, ce monument, classé à l’UNESCO, est un des plus visités de la Ville rose. Il tient son nom de Saint-Saturnin, principal martyre de Toulouse, attaché par les Romains à un taureau enragé qui l’a traîné le long de l’actuelle Rue du Taur.

 
Un bus Tisséo circule sur la Grande rue Saint-Michel
©Pablo029 — Wikimédia Commons

Vers un changement de visage de la Grande rue Saint-Michel

La grande rue Saint-Michel est un des principaux lieux de vie du quartier éponyme, appréciée pour ses nombreux commerces de bouche, ses bars animés et ses établissements culturels. Elle connaît cependant un trafic routier très important, celle-ci servant souvent de porte d’entrée dans l'hypercentre pour les automobilistes arrivant du périphérique depuis l’ avenue Jules Julien et celle de l’URSS.

Afin de valoriser ce véritable lieu de vie, à l’apparence pour l’heure très bétonnée, la municipalité prévoit de réduire l’emprise des voitures à une seule voie centrale, en direction de la place Lafourcade. Des pistes cyclables vont être créées, les trottoirs vont être élargis, des places de stationnement vont être supprimées et remplacées par des arbres, des parcelles vertes, des bancs, des arceaux et autres équipements publics. La livraison est prévue pour 2025.

Une offre de logements élargie avec les nouveaux quartiers Guillaumet et Malepère

Deux nouveaux quartiers sont en cours de construction à Toulouse, et vont permettre d’élargir l’offre de logements neufs dans la Ville rose.

Le plus surveillé des deux est certainement celui du quartier Guillaumet, observable depuis la parcelle ouverte de la ligne A entre les stations Jolimont et Roseraie. Les travaux de réhabilitation de l’ancien Centre d’essais aéronautiques de Toulouse, entamés en 2025, devraient être achevés en 2025. Plus de 1200 logements y seront construits, ainsi que des commerces, des espaces verts, des infrastructures et des équipements sportifs.

Un autre quartier sort également de terre, cette fois au Sud-Est de l’agglomération, non loin de Labège et Saint-Orens : le quartier Malepère. Il s’inscrit dans la continuité du nouveau quartier de Montaudran, et se présente comme une nouvelle porte d’entrée dans la ville de Toulouse. 6500 logements y seront érigés, avec des premières livraisons en 2024, et une date d’achèvement prévue pour 2040.

Les Halles de la Cartoucherie avant transformation
©Olybrius - Shutterstock

L’ouverture des Halles de la Cartoucherie

C’est un des projets les plus anticipés par les Toulousains, et plus précisément par ceux du quartier de la Cartoucherie : l’ouverture des Halles de la Cartoucherie. Les anciennes halles autour desquelles a été construit ce nouveau quartier sont en train de subir d’importants travaux de réhabilitation et de rénovation. L'objectif est d’en faire un tiers-lieu innovant, rayonnant à travers l’agglomération.

La pierre angulaire de ce chantier est celle des Halles Gourmandes, un espace gigantesque où les visiteurs pourront trouver de nombreux stands de nourriture en tous genres. Le lieu accueillera également une librairie, une école de cuisine, une école d’audiovisuel, un espace de coworking, des espaces dédiés au sport avec des installations pour l’escalade, le squash, et la danse... Une salle de spectacles et un cinéma y verront également le jour. Le gros des travaux devrait être achevé en septembre 2023.

Les premiers aménagements autour de l’hôpital de La Grave

La municipalité avait annoncé sa volonté de réaménager le secteur de l’hôpital de La Grave afin de revaloriser ce monument et d’en faire un véritable lieu de vie et de promenade. Si le devenir du bâtiment en lui-même, qui pourrait potentiellement être transformé en Cité des Arts, n’est pas défini pour l’instant, les premiers travaux d’aménagements devraient être réalisés cette année.

Un nouveau jardin va ainsi être planté à proximité immédiate de l’hôpital, qui sera en réalité un prolongement du jardin Raymond VI, qui s’étendra alors des Abattoirs à La Grave. En parallèle une nouvelle liaison va être créée entre le Pont Saint-Pierre et l’hôpital de La Grave, permettant notamment aux personnes à mobilité réduite d’accéder au lieu. Sa construction devrait débuter à la mi-2023. Elle devrait être livrée en même temps que le nouveau jardin, théoriquement à la mi-2024.

SOURCES
Lire "2023 : une nouvelle année marquée par de grands chantiers à Toulouse" sur toulouseimmo9.com