La nouvelle gare de Nantes imaginée par Rudy Ricciotti

La gare de Nantes, une prouesse réalisée par l’architecte Rudy Ricciotti

Nantes - Transports - Charlotte Costa le 11/01/2023

Inaugurée il y a déjà deux ans, la nouvelle gare de Nantes est un véritable exploit autant sur plan technique qu’esthétique. Cette prouesse qui a toute sa place parmi les plus prestigieux magazines d’architecture, on la doit à Rudy Ricciotti. Un architecte français dont la réputation n’est plus à bâtir en France comme à l’étranger tant ses réalisations le précèdent.

Membre du groupement de conception-réalisation à qui a été confié le projet de modernisation de la gare de Nantes, Rudy Ricciotti a su relever avec brio un défi de taille. Celui de réaliser un hall de gare / mezzanine, suspendu au-dessus des voies ferrées, menant directement aux quais et reliant les accès nord/sud. De quoi renforcer le leadership de la Cité des Ducs et booster le marché immobilier neuf du Grand Ouest .

Focus sur la gare de Nantes et son architecte Rudy Ricciotti.

Qui est Rudy Ricciotti, l’architecte de la gare de Nantes ?

 Rudy Ricciotti gare de Nantes - Rudy Ricciotti, architecte français mondialement connu
© Jacques Paquier – Wikimedia Commons

Né le 22 août 1952 à Kouba en Algérie, Rudy Ricciotti est un architecte français de renom. Originaire d’Italie, il a fait ses classes à la haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève en 1975, puis à l’école nationale supérieure d’architecture de Marseille en 1980. Pour se démarquer et laisser son empreinte dans le monde de l’architecture, il a fait du béton fibré ultra haute performance son matériau fétiche.

C’est à partir de la fin des années 1980 que Rudy Ricciotti commence à se faire remarquer par ses pairs et à se faire un nom dans le milieu. Installé à Bandol, dans le Var, il réalise quelques villas cossues sur la Côte d’Azur et des équipements publics tels que le centre d’information de coordination routière de Marseille en 1992 ou encore le stadium de Vitrolles en 1994.

En 2006, Rudy Ricciotti est le lauréat de la plus haute récompense dans le domaine de l’architecture. Il remporte le grand prix national d’architecture pour la réalisation de la salle de spectacles Le Pavillon Noir à Aix-en-Provence. En 2016, soit 10 plus tard, il obtient le grand prix spécial du jury de l’Équerre d’argent. Des distinctions qui nourrissent et forgent sa réputation sur le sol français comme à l’international.

Parmi les œuvres emblématiques de Rudy Ricciotti, il y a le MuCEM à Marseille, le mémorial du Camp de Rivesaltes dans le Roussillon ou encore l’Arkea Arena à Bordeaux. Mondialement connu, Rudy Ricciotti a également le savoir-faire français en Corée du Sud, en Allemagne, en Italie, en Suisse et en Belgique.

Nommer Rudy Ricciotti architecte de la gare de Nantes était une évidence

6ème ville de France, Nantes abrite aussi la 6ème gare SNCF de France (hors Paris). Avec une fréquentation de 12 millions de voyageurs par an, la gare de Nantes attend 25 millions d’usagers d’ici 2030. Le développement des liaisons périurbaines, l’extension du TGV ou encore la mise en service du tram-train font de la gare de Nantes le point de convergence des mobilités du Grand Ouest.

C’est sous la mandature de Jean-Marc Ayrault qu’émerge l’idée d’une nouvelle gare. D’une nouvelle gare plus moderne, mais surtout tournée vers la Loire le centre historique nantais. À l’horizon 2016-2020, la nouvelle gare de Nantes doit voir sa superficie augmenter à 66 300 m², sur 3 niveaux : 16 700 m² dédiés aux halls et couloirs, 17 600 m² aux activités tertiaires, 14 700 m² à un hôtel et 5 700 m² aux commerces, restaurants et boutiques.

Côté gare nord, le plan est de conserver et réhabiliter les bâtiments. Le parvis de la gare nord qui s’étend sur l’esplanade Pierre-Semard doit quant à lui être pavé et faire la part belle aux mobilités douces et aux transports en commun.

Côté gare sud, le hall est démoli. La gare sud s’ouvre sur le canal Saint-Félix et doit accueillir le nouveau pôle d’échange multimodal de Nantes Métropole. Le Carrousel, une réalisation par Bati Nantes, lauréate du Grand Prix Régional des Pyramides d’Argent 2022 de la FPI Pays de la Loire.

Exit les passages souterrains étroits et bondés, les gares nord et sud sont reliées par une longue mezzanine surplombant les rails de train et offrant une vue à 360° sur la ville de Nantes. En 2015, l’architecte Rudy Ricciotti est désigné pour prendre les rênes du projet, accompagné de l’agence d’architecture Forma6. La pose de la première pierre a lieu le 6 décembre 2017.

 

La gare de Nantes, Rudy Ricciotti en a fait une prouesse architecturale

 Rudy Ricciotti gare de Nantes – Le hall de la gare de Nantes
© olrat – Shutterstock

Après 3 ans de travaux, la nouvelle gare de Nantes, conçue par Rudy Ricciotti a été inaugurée en novembre 2020. Voyageurs ou simples piétons peuvent y découvrir ce couloir mezzanine de 160 mètres de long et de 25 mètres de large. Fermée par de grandes baies vitrées sur toute la longueur, cette rue aérienne offre une vue à couper le souffle sur la Loire et les lieux les plus emblématiques de Nantes.

« C’est un lieu de transition, un lieu de voyage. C’est un lieu de fixation de l’imaginaire… La gare de Nantes, c’est aussi un voyage par-dessus la voie ferrée. Cette grande rue aérienne qui va du nord vers le sud qui va faire rêver les enfants. Ils vont coller le nez contre la vitre pour regarder les trains. Des trains vus de dessus, c’est très rare ».

Rudy Ricciotti, architecte de la gare de Nantes

Cette mezzanine est bien plus qu’un accès aux quais. Elle est le trait d’union entre le nord et le sud de la ville. Avec d’un côté le centre-ville, le jardin des plantes et de l’autre les quartiers Malakoff et Doulon. Les voyageurs, mais aussi les nantais peuvent la traverser pour déambuler dans la ville ou faire leurs achats. 16 commerces dont des enseignes locales sont proposés entre les deux halls. Des enseignes principalement de bouche mais aussi une pharmacie et une maroquinerie.

À l’image de ce projet hors norme, la modernisation de la gare et des espaces publics a coûté au global 132,5 millions d’euros, dont 42,9 millions d’euros financés par Nantes Métropole.

Des défis techniques à relever

 Rudy Ricciotti gare de Nantes – la gare mezzanine de Nantes
© olrat – Shutterstock

Les gares sont des portes d’entrée aux villes. Grâce à sa modernisation, la gare de Nantes donne un nouveau souffle au paysage urbain du centre-ville nantais. L’expérience voyageur est unique. L’accès à la mezzanine se fait uniquement par le biais d’escaliers mécaniques ou d’ascenseurs. Au fur et à mesure qu’ils rejoignent le hall, ils découvrent un panorama de toute la ville de Nantes.

Projet d’une grande complexité, la gare de Nantes est une innovation architecturale majeure pour toute la région des Pays de la Loire. Sur le plan technique, on peut même parler de prouesse. La structure de la mezzanine repose sur 18 piliers de béton haute performance de 10 mètres de hauteur. Les poteaux sont habillés de branches en béton formant un arbre. Ils soutiennent la passerelle et sont tournés à un angle de 20° par rapport au précédent pour donner l’impression de singularité.

La passerelle a été construite en site occupé. C’est-à-dire que la circulation ferroviaire n’a pas été interrompue pendant toute la durée des travaux. 500 nuits ont été nécessaires pour construire la mezzanine. Au plafond, 900 voiles acoustiques en forme de triangle habillent la charpente.

Pour le confort des usagers, plusieurs espaces détente leur sont proposés. Tables hautes, canapés, sièges, tables de pique-nique, bancs, la mezzanine propose environ 220 places assises. Des prises électriques et USB sont installées sur le mobilier pour permettre aux voyageurs de recharger leurs appareils électriques.

Rudy Ricciotti et Nantes : pas un, ni deux mais trois projets métropolitains

Jamais deux sans trois. Si la modernisation de la gare SNCF de Nantes figure parmi les projets phares de Rudy Ricciotti, il n’en est pas pour autant à son coup d’essai dans la métropole nantaise.

En 2016, Rudy Ricciotti livre le nouvel auditorium de Rezé. Situé 2 Avenue de Bretagne, dans le quartier prioritaire du Château, l’auditorium dispose une capacité de 292 places assises. La scène mesure 13,2 mètres x 9 mètres et peut recevoir jusqu’à 80 choristes et 55 musiciens. Construit proche du tramway, l’auditorium a nécessité des aménagements acoustiques spécifiques. Le bâtiment à la façade 100 % bois se déploie sur 3 niveaux, dont deux niveaux en sous-sol.

De 2014 à 2017, l’architecte Varois travaille sur le campus HEP, sur le boulevard du Général-de-Gaulle. Il s’agit d’un groupement de 7 écoles privées et de la nouvelle cellule commerciale du chocolatier Debotté.

Pour cette réalisation, Rudy Ricciotti se réconcilie avec son matériau fétiche, le béton fibré à haute performance. Le bâtiment de 4 500 m² sur 4 étages est recouvert de 9 km de béton. Le programme est en capacité d’accueillir 1 000 étudiants et la boutique en rez-de-chaussée offre une belle superficie de 500 m². Le projet a même reçu une Pyramide d’Argent de la FPI dans la catégorie “immobilier tertiaire”.

Lire "La gare de Nantes, une prouesse réalisée par l’architecte Rudy Ricciotti" sur nantesimmo9.com