5 conseils pour négocier le prix de son appartement neuf

Négocier le prix d’un appartement neuf : 5 conseils pour acheter son bien au meilleur prix

Nantes - Fiscalité finance - Charlotte Costa le 26/12/2022

La négociation du prix d’un appartement neuf n’est pas une pratique courante dans le secteur de l’immobilier. Mais qui a dit que cela était impossible ? Si les promoteurs affichent le plus souvent des prix fixes, il existe des cas où l’acheteur est en position de force et peut négocier le prix de vente du bien qu’il convoite. Comment s’y prendre ? Y a-t-il des techniques que l’on peut adopter pour avoir le meilleur prix ? Immo9 vous donne ses conseils.

Conseil n°1 - Faire partie des premiers arrivés... ou des derniers

L’une des meilleures techniques pour bien négocier le prix de vente d’un appartement neuf est de faire partie des premiers clients du promoteur concerné. En effet, celui-ci a besoin que 30 % à 50 % des lots soient réservés pour obtenir sa garantie financière d’achèvement (GFA) et pour pouvoir lancer la construction du programme.

En toute logique, les promoteurs veulent atteindre cet objectif le plus rapidement possible. En étant l’un des premiers acheteurs, vous êtes en position de force pour négocier un prix plus intéressant ou pour profiter de prestations « bonus ».

 Peut-on négocier le prix d’un appartement neuf – Un rendez-vous de négociation immobilière
© Gabrielle Henderson – Unsplash

Dans le cas où le programme est lancé depuis un moment, le mieux est d’attendre ce que l’on appelle les « queues de programme ». Il s’agit des appartements invendus une fois le programme livré. Généralement, les promoteurs acceptent de baisser les prix de vente de ceux-ci. Il en est de même pour les retours de lots des clients qui se sont rétractés.

Les appartements qui restent sur les bras des promoteurs présentent parfois quelques petits inconvénients : une disposition de pièces différentes des autres logements dans la résidence ou un manque d’ensoleillement. Toutefois, si ces paramètres ne vous dérangent pas, vous pourrez espérer une remise pouvant aller jusqu’à 10 %, ce qui peut représenter une somme conséquente.

Repérer les points faibles du bien

Pour négocier le prix d’un appartement neuf, vous pouvez vous appuyer sur ses éventuels défauts : orientation, agencement, volume des pièces, luminosité, etc. Les logements qui présentent des défauts restent souvent disponibles pendant une longue période. Les promoteurs ont donc tendance à baisser leur prix ou à faire des offres alléchantes.

Négocier les prestations

Si vous ne trouvez pas le moyen de négocier le prix de vente de l’appartement en lui-même, vous pouvez toujours tenter faire des économies sur les prestations du bien. Chaque promoteur dispose d’un catalogue complet de prestations et d’options payantes. Ainsi, si vous maitrisez l’art de la négociation, vous pourrez obtenir une ristourne sur les équipements de votre logement : peinture sur les murs, revêtement des sols, domotique, etc...

Si vous arrivez à négocier sur ces points, cela permettra de compenser sur l’absence de négociation sur le prix de vente initial.

Conseil n°2 - S’informer sur le marché immobilier

Avant toute chose, il faut savoir que la marge de négociation est beaucoup moins élevée dans le parc du neuf que dans celui de l’ancien. De ce fait, une connaissance accrue du marché immobilier dans votre zone est un levier essentiel pour obtenir une baisse de prix de vente.

Si le prix proposé vous paraît trop élevé, analysez l’environnement dans lequel l’appartement est intégré et posez-vous les bonnes questions : est-ce que le bien est bien desservi par les transports en commun ? Est-ce que le quartier dispose de toutes les commodités à proximité ? Quels types de services sont disponibles dans le programme immobilier ? Est-ce que l’immeuble est bien orienté pour offrir une bonne exposition au soleil ? Les réponses à ces questions vous orienteront sur l’approche à adopter dans l’étape de la négociation.

Détecter les promotions

 Peut-on négocier le prix d’un appartement neuf – Panneau promotionnel d’un magasin
© Markus Spiske – Unsplash

Lors de la commercialisation de leur programme pour appâter les clients, les promoteurs font souvent des offres promotionnelles. Cela peut s’agir d’un équipement de cuisine offert, une exemption de la TVA ou encore des frais de notaire gratuits. Il faudra cependant être réactif, car ce genre de promotion est généralement éphémère.

 

Conseil n°3 - Faire des comparaisons et préparer la négociation

La négociation du prix d’un appartement neuf est loin d’être une tâche aisée. À la différence de l’ancien où il est toujours possible de faire baisser le prix à cause d’éventuels travaux de rafraichissement, l’immobilier neuf offre le plus souvent un projet clé en main. Pour être en position de force et négocier le prix de votre futur appartement, vous devez faire des comparaisons sur les programmes proposés dans la ville où vous souhaitez acheter et sur les offres des promoteurs qui vous intéressent.

Aussi, à cause de la crise économique qui sévit actuellement dans l’Hexagone et spécialement dans le secteur de l’immobilier, il convient de faire quelques recherches sur les prix du marché, les politiques suivies par les organismes de crédit et le niveau des taux d’intérêt. Pour bénéficier de la meilleure offre de financement, vous pouvez demander conseil à un courtier en crédit immobilier.

Faire attention aux avantages énumérés par le promoteur

De nombreux promoteurs utilisent un large éventail d’arguments pour convaincre leurs clients. Même si les atouts présentés sont bien réels, il est important de porter un œil attentif aux « remises ». En effet, certains avancent, par exemple, des arguments très attractifs tels qu’une TVA allégée, des frais de notaire réduits ou la possibilité d’avoir un prêt à taux zéro (sous certaines conditions).

Le fait est que les avantages que l’on vient de citer sont propres à l'achat de biens immobiliers dans le neuf. Il ne faut pas les considérer comme des remises de la part du promoteur. Notons que l’exonération temporaire totale ou partielle de la taxe foncière peut être consentie pour une durée plus importante en fonction de la mairie de la ville dans laquelle l’appartement est situé.

Conseil n°4 - Choisir une zone où la tension immobilière est faible

À la question « peut-on négocier le prix d’un appartement neuf ? », la réponse est : « Certainement, mais pas dans toutes les localités !». En effet, dans les zones où la tension immobilière est très forte, comme dans les grandes métropoles, la marge de négociation est très mince, parfois inexistante. D’ailleurs, les prix proposés dans ces zones-là sont très élevés, même en réalisant une négociation « correcte », la facture serait encore conséquente.

Si votre budget ne vous le permet pas, il vaut mieux orienter vos recherches vers les communes limitrophes des grandes villes. Vous pourrez trouver des biens de qualité irréprochable, avec une chance de négociation plus importante.

Il convient de souligner qu’en tant qu’acheteur, vous pouvez vous appuyer sur les conseils d’un notaire avant d’entamer la négociation du prix d’achat d’un appartement neuf. La réduction la plus facile à obtenir concerne le plus souvent les frais de notaire, il serait intéressant d’insister sur ce point.

Conseil n°5 - Renseignez-vous sur les aides à l’achat pour faire baisser le prix de vente d’un appartement neuf

 Peut-on négocier le prix d’un appartement neuf – Un couple en train de chercher des informations sur internet
© Andrea Piacquadio - Pexels

Si la négociation du prix de votre appartement neuf aboutit sur un échec, vous pouvez toujours vous tourner vers les aides disponibles pour faire baisser le coût global de votre projet. Parmi les aides les plus sollicitées, on citera le PTZ (prêt à taux zéro). Ce dernier est un prêt sans intérêts, accordé sous conditions, et doit être couplé avec un crédit classique. Il permet de financer votre achat jusqu’à 40 %.

Les salariés primo-accédants, travaillant au sein d’une entreprise privée non agricole d’au moins 10 salariés, peuvent cumuler leur crédit classique et le PTZ avec le Prêt Accession, accordé par Action Logement. Il permet d’emprunter à hauteur de 40 000 € à un très faible taux d’intérêt : 0,5 % (hors assurance). Pour en bénéficier, le logement doit respecter des conditions strictes de performances énergétiques.

Lire "Négocier le prix d’un appartement neuf : 5 conseils pour acheter son bien au meilleur prix" sur nantesimmo9.com